+33(6)50639169 maviemoncoach@gmail.com

La crise du covid a dégradé les rapports humains, les gestes tendres. On doit s’adapter. La solitude s’est installée pour des jeunes et des moins jeunes. On entend ça partout. Pourtant à l’heure où tout le monde passe des heures sur les écrans, moi la première, l’espoir est resté.  L’espoir d’un lendemain meilleur, l’espoir d’une autre vie, l’espoir d’un renouveau, l’espoir de trouver l’amour, l’espoir de trouver sa route.

On est toujours en train de parler de ce qui ne va pas en laissant peu de place à ce qui va. Le coaching m’a fait réaliser que même quand la personne vit des turbulences, elle a toujours espoir d’arriver à un mieux. Je trouve ça puissant, cette volonté de se dire que demain sera meilleur. Une amie m’a envoyé une vidéo les semaines passées d’une vieille dame qui parlait de sa vie de pianiste et qui disait il y a deux façons de vivre : vivre sa vie en pleurant ou décider de la vivre en dansant. Elle avait choisi de la danser malgré le tragique que tout le monde vit un jour.

Cette phrase résume parfaitement ce que j’ai envie de vous faire vivre dans mon coaching, apprendre à vivre en dansant. Mais que pourrions-nous mettre en place pour la vivre ainsi?

Renforcer sa confiance en soi, son estime de soi pourrait être une premier piste. Relativiser les épreuves ou décider d’aller de l’avant malgré les épreuves. C’est comme pour les sportifs, il est nécessaire de renforcer son mental et d’y croire.

Apprendre à danser sur la vie c’est aussi se mettre en mode zéro parasitage. Mais qu’est-ce que le mode zéro parasitage? C’est décider de prendre conscience des parasitages grands ou petits du quotidien et commencer à les faire sauter.

Je vous propose donc un petit exercice. Munissez-vous d’un stylo et d’un papier ou un tableau Excel et commencez à lister toutes les formes de parasitages qui vous détournent de vos objectifs, qui vous font procrastiner et qui vous empêchent de vivre pleinement votre vie.

Quelques exemples de la vie quotidienne :

  • Le placard qui est en désordre
  • La cuisine pas rangée
  • Le collègue qui en fait toujours trop
  • L’ingrédient qui manque toujours dans vos recettes de cuisine,
  • Le cours que vous n’avez jamais le temps de travailler
  • Les rêves qui sont toujours repoussés
  • Le moment détente que vous ne prenez pas
  • Les clés que vous avez perdues… encore
  • La musique trop forte
  • Les odeurs désagréables
  • Les trous dans vos chaussettes ou les collants filés
  • Les changements que vous n’opérez pas dans votre vie parce que… ou parce que…

Pour l’expatriation cela peut être

  • La barrière de la langue
  • Le déménagement qui n’est pas encore arrivé et qui vous empêche de vous projeter
  • La nouvelle ville qui n’est pas comme…
  • La cuisine épicée ou pas assez…
  • Les produits que vous ne retrouvez pas

Il y en a des tonnes de parasitages autour de nous, on y est plus ou moins sensible, il faut savoir les hiérarchiser aussi.

L’idée de l’exercice est d’en prendre conscience, les lister et mettre en parallèle les effets négatifs sur notre motivation, notre énergie, notre moral. Enfin trouver un remède ou décider de lâcher prise.

En faisant ce travail vous allez vite vous rendre compte, que finalement ils sont facilement surmontables. D’ailleurs, on peut trouver des solutions ou aussi décider que ce n’est pas si grave. Moi-même quand j’ai fait l’exercice, j’ai voulu me débarrasser très vite de ceux qui me font perdre du temps.

J’en avais marre de remettre toujours au lendemain l’élimination des médicaments périmés : fait.

J’étais incertaine pour telle ou telle formation, je m’y suis inscrite.

Je voulais toujours répondre très vite aux questions qu’on me pose, quand je suis occupée à faire autre chose, j’ai arrêté d’être un self-service et je prends le temps qu’il faut.

J’ai appris à dire non pour penser plus à mon bien-être à moi.

Quand vous aurez fini l’exercice, je vous propose un autre exercice de Respiration :

Choisissez un endroit calme, propice au recentrage sur soi, sans parasitage

Prenez  conscience du travail accompli,

Puis prenez une grande inspiration longue qui part du bas du ventre pour monter doucement au niveau du thorax  puis des épaules,

Puis retenez l’air de 5- 10 secondes selon vos possibilités,

Expirez très fort comme pour souffler une bougie d’anniversaire.

Prenez ensuite le temps d’ancrer ce moment magique de soulagement ou de fierté qui transforme votre vie. Si vous avez de difficultés à ancrer, contactez-moi.

RV découverte gratuit!

Bonne semaine