+33(6)50639169 maviemoncoach@gmail.com

Se réveiller un matin avec une envie de tout bousculer. Cela peut être un changement de vie, un changement de job, un changement de partenaires, un changement de décor, perdre du poids etc.
Le changement c’est l’énergie qui se décuple, c’est abandonner sa vie d’avant pour se jeter dans une autre vie. C’est accepter de tomber et se relever car le chemin ne se fait pas en une journée et les panneaux danger sont tout au long de cette route.
Le changement est un choix et parfois met du temps à émerger car on est dans une situation délicate, car l’argent du ménage est en jeu, car on attend que les enfants partent, il y a des milliers de raisons qui nous laisse rester dans notre vie. Mais si on a envie de changements c’est que quelque chose ne nous convient plus. Tout le monde n’a bien évidemment pas besoin de changement pour être heureux et il n’a pas besoin d’être radical ou extrême.
Parfois aussi, le changement n’est pas un choix et s’impose à nous. Cela peut-être pour suivre un partenaire dans une autre ville ou un autre pays, un accident de la vie ou un besoin d’estime de soi…
Que le changement s’impose ou vienne de nous, dans tous les cas, il va falloir accrocher sa ceinture car le monde qu’on a connu ne sera plus. Il va aussi falloir apprendre la patience pour accepter des petits retours en arrière dans notre confort physique ou matériel.
Dans mon cas, mon changement de job m’a fait émerger des peurs que j’ai travaillé : peur de ne pas réussir, peur de perdre mon confort matériel, peur d’être imposteur, peur de regretter mon choix. Aujourd’hui, je réalise que ces peurs font partis du processus du changement et peuvent revenir de temps en temps. Dans ces moments-là, il faut remplacer ses peurs par des choses motivantes et s’accrocher aux petites réussites.

  •  Le journal des kifs a été une bonne manière de me remotiver, tous les soirs, je prenais 10 minutes à écrire les kifs de la journée de mes enfants et moi. Cet arrêt sur image me permettait de réaliser que j’étais sur le bon chemin et partager cet instant de calme avec mes enfants me motivait.
  • Prendre soin de moi et me mettre des moments à moi dans mon agenda pendant la formation m’a beaucoup apaisé car souvent dans un changement de job, on culpabilise de ne plus ramener de l’argent au ménage et on s’interdit certains plaisirs. Faire un massage dans un institut a été un kif énorme.
  • Enfin parler avec mes collègues coachs et partager ces peurs m’ont permis de mieux les apprivoiser et trouver mes propres solutions.

On finit toujours par trouver son propre chemin dans un changement et se sentir épaulé et soutenu ou motivé, est essentiel! Et vous, quel changement voulez-vous opérer ?